Vous n’êtes pas un pro de la mécanique mais vous souhaitez réparer votre vélo vous-même ?

On est convaincus qu’avec quelques notions de base supplémentaires, vous pourrez effectuer des petites réparations très utiles en cas de panne (crevaison, problèmes de dérailleur, problèmes de frein, …). Certaines tâches peuvent néanmoins paraître faciles (poser une rustine, remettre la chaine à son dérailleur, …), mais faut-il encore maitriser les bons gestes et posséder les outils nécessaires. D’autres réparations plus complexes (réglage du dérailleur, réglage des freins, …) peuvent peut-être vous faire peur. N’ayez crainte car avec nos conseils et astuces, vous pourrez gagner un temps fou et surtout éviter toutes frustrations.

En cas de panne de vélo, il est donc important de connaître les bases afin de pouvoir effectuer les premières réparations et ainsi repartir assez rapidement. Equipés des bons outils, vous pourrez directement effectuer ces réparations, si un problème mécanique survient en pleine balade.

Pour vous aider à bichonner et à entretenir votre vélo, on vous présente les réparations les plus utiles à vélo.

Les réparations utiles à maitriser :

En cas de crevaison :

Il s’agit sûrement de la réparation la plus courante donc la plus utile. En effet, qui n’a jamais poussé son vélo jusqu’à son domicile après avoir crevé un pneu ? Sachez qu'avec un peu de matériel sur vous, vous auriez directement résolu le problème. Dans ce type de situation, 2 solutions s’offrent à vous : 

  • Changer de chambre à air 
  • Coller une rustine

Comment démonter la roue de mon vélo ?

Premièrement, s’il reste de l’air dans votre roue, finissez de vider celle-ci en pressant le petit bouton au centre de la valve.

Deuxièmement, si vous possédez des freins à patins ou à étrier, il faudra que vous décrochiez le câble de frein, pour qu’en levant le vélo, la roue puisse se libérer.

Mais dans le cas où vous êtes équipés de freins à disque, il vous suffira de décrocher la roue du cadre, pour pouvoir l’isoler.

Pour faire sortir le pneu de la jante :

Ensuite, vous pourrez utiliser un démonte-pneu pour faire sortir le pneu de la jante du vélo. Ces leviers sont très pratiques afin ne pas abîmer la jante.

Pour cela, insérez un premier démonte-pneu entre la jante et le pneu, à l’extrémité de la valve. Poussez ce dernier vers le bas afin de pouvoir le coincer entre deux rayons.

Vous pouvez également prendre un second levier en plastique et le faire glisser tout autour de la jante, pour libérer tout un côté de la roue.

Retirez dans un premier temps la chambre à air, puis le pneu. Une fois le pneu retiré, passez le doigt à l’intérieur de celui-ci, pour vérifier qu’aucun objet ayant causé la crevaison ne s’y trouve( épingle, bout de verre,...). Si un objet s’y trouve, enlevez-le avec précaution. Vous pourrez ensuite commencer à gonfler légèrement la nouvelle chambre à air.

Comment changer la chambre à air de mon vélo ?

Pour remplacer un pneu crevé, vous pouvez donc changer de chambre à air. Pour cela vérifiez que vous avez les outils de vélo nécessaires. 

  • une chambre à air de rechange avec une valve adaptée à votre vélo
  • un démonte-pneu ainsi qu’une pompe de vélo.

    Vérifiez également que la chambre à air soit de la bonne taille, ces indications sont précisées sur le côté, sur le flan du pneu.

1 ère étape : choisir la valve (l’embout) adaptée à vos attentes et à votre vélo

Pour choisir la valve adaptée à son vélo, il faut regarder du côté de votre pompe à vélo et du perçage de la jante. On conseille généralement les valves presta d’un diamètre de 6 mm (plus longues et plus fines) pour les vélos de route avec des pneus fins. Tandis que pour un VTT, on verra plus souvent des valves schrader d’un diamètre de 8 mm (plus petites et plus épaisses).

2 ème étape : installer la chambre à air 

Retirez le capuchon de valve pour insérer la chambre à air en commençant par le trou prévu pour la valve. Venez ensuite replacer le pneu sur la roue en appuyant avec vos pouces sur les bords de chaque côté du pneu. Finissez par gonflez le pneu à la pression recommandée et replacez le capuchon de valve.

Comment poser une rustine sur la chambre à air de mon vélo ?

1 ère partie : recherche de la fuite

Pour repérer le trou responsable de votre crevaison, commencez par gonfler la chambre à air.

Cela permet de mieux voir le trou qui s’agrandit au moment de gonfler. Vous pourrez également passer la chambre à air devant votre bouche et vos lèvres afin de ressentir un filet d’air.

Mais parfois, c’est tout de même plus délicat de repérer le trou, la dernière technique consiste à passer la chambre à air dans une bassine d’eau, le trou sera directement indiqué par l’endroit d’où les bulles d’air s’échapperont.

Pour marquer cette étape, vous pouvez faire une croix au stylo sur l’endroit où vous avez repéré le trou.

2 ème partie : Poncer la zone à coller

Pour que votre rustine ne se décolle pas et qu’elle agisse comme une seconde peau de la chambre à air. Il est important de renforcer l’adhérence de la zone où vous allez coller la rustine, en ponçant cette zone à l’aide du papier à poncer, toujours intégré dans les kits de rustine.

Pour plus d’adhérence, vous pourrez également nettoyer la zone poncée avec de l’alcool, qui s’évaporera rapidement.

3 ème étape : Appliquer la colle

Pour vous assurer que les bords de la rustine soient bien collés, on vous conseille d’appliquer la colle sur une surface légèrement plus grande que la rustine. Ensuite, vous allez devoir patienter une minute et attendre que la colle soit pratiquement sèche.

Pour vérifier que c’est le bon moment, si vous toucher la zone appliquée, votre doigt doit très légèrement coller à la chambre à air.

4 ème étape : Coller la rustine

Avant d’essayer de coller la rustine, retirez le papier aluminium situé au dos de la rustine, déposez ensuite le centre de la rustine au niveau de votre croix indiquant le trou. Ensuite, maintenez une pression durant environ une minute avec votre pouce.

Pour finir, retirez délicatement la pellicule de plastique, en vous assurant que les bords de la rustine ne se décollent pas.

En cas de problème avec le dérailleur de mon vélo :

Vous avez du mal à passer vos vitesses ? Le temps et les chocs ont sûrement déréglé votre dérailleur.

Rester toujours en même vitesse ou encore ne pas entretenir assez régulièrement son vélo peut également nuire au bon fonctionnement du dérailleur. Mais en général, le problème provient du réglage des butées de dérailleur ou des câbles.

Pour effectuer le réglage du dérailleur de votre vélo, vous aurez plus de facilité à installer votre vélo sur un pied d’atelier. Cela vous permettra de manipuler le vélo plus facilement, et vous pourrez tester le pédalage en pédalant à la main.

Voyons ensemble comment régler vos vitesses et redonner toute la fluidité nécessaire à votre dérailleur.

Comment effectuer le réglage du dérailleur avant ?

1. Vérifier la hauteur et la position du dérailleur avant :

Pour un bon fonctionnement du dérailleur avant, l’alignement et la hauteur du dérailleur sur le vélo sont les deux points les plus importants. Ce sont eux qui déterminent la bonne position du dérailleur lors des changements de vitesse.

  • L'alignement et la hauteur du dérailleur avant 

La chaîne doit se positionner sur le petit plateau du milieu et le grand pignon à l’arrière. Après avoir déconnecter le câble du dérailleur avec une clé Allen, vous pourrez passer au réglage de la hauteur et de l’inclinaison du dérailleur.

Concernant la hauteur, laissez 3 mm entre le haut des dents et le bas de la fourchette du dérailleur. A propos de l’orientation, le plateau doit être parallèle au dérailleur.

Pour régler la hauteur à la bonne distance, desserrez la vis de fixation du dérailleur jusqu’à trouver la bonne hauteur.

Et pour un bon alignement, la fourchette du dérailleur doit être parfaitement parallèle aux plateaux.

2. Régler les butées du dérailleur avant :

Deux éléments empêchent votre chaîne de dérailler au passage des derniers plateaux. Il s’agit de la butée basse et de la butée haute.

  • Pour la butée basse :

La butée basse, également appelée butée L permet d’affiner l’alignement entre la fourchette du dérailleur et le petit plateau.

Pour déplacer le dérailleur vers le cadre, desserrez la vis alors que pour décaler le dérailleur vers l’autre sens, serrez la vis.

Un espace d’ 1 mm est nécessaire entre la plaque interne du dérailleur et la chaîne. Assurez vous de bien serrer la vis micrométrique de réglage au niveau du shifter, pour la desserrer d’un demi tour. Vous pourrez alors reconnecter le câble de dérailleur et resserrer la vis du maintien du câble.

  • Pour la butée haute :

La butée H permet quant à elle d’aligner parfaitement le grand plateau et la fourchette de dérailleur.

Pour commencer, réglez votre vélo sur le petit pignon à l’arrière et sur le grand plateau. Dans le cas où la chaîne ne parvient pas à passer sur le grand plateau, vous devez forcément dévisser progressivement la vis micrométrique du réglage du shifter. Pour affiner votre réglage, pousser légèrement sur le shifter et si la chaîne sort du pédalier, resserrer la vis avec le marquage “H” pour que la chaîne ne sorte plus du pédalier.

Comment tester le passage des vitesses ?

Pour affiner le réglage, passer toutes les vitesses une à une en privilégiant le réglage des pignons centraux. Votre chaîne à tendance à monter ? Resserrez alors la vis. Dans le cas contraire, si votre chaîne à du mal à monter, desserrez la vis.

Est-ce que mon réglage fonctionne ?

Pour vérifier le réglage de votre dérailleur, appuyez ou tirez dessus avec votre pouce. Cela permet de vérifier que votre chaîne ne dépasse pas le grand pignon. Dans le cas où vous rencontrez des difficultés, jouez avec le câble de tension pour plus de précision.

3. Ajuster la tension du câble :

La tension du câble permet le bon fonctionnement du dérailleur. Il est donc important de veiller à ce que votre câble ne soit pas trop tendu ou au contraire, qu’il manque de tension.

Pour régler la tension du câble du dérailleur avant : Mettez la chaine sur le petit plateau pour ensuite vérifier que le levier de vitesses se site sur le bon plateau. 

  • Vissez complétement la manette de dérailleur ou la molette de réglage du dérailleur.
  • Ensuite, dévissez-la de 2 tours.
  • Vous pouvez désormais dévisser la vis de fixation du câble.
  • A l’aide d’une pince plate ou à la main, tirer légèrement sur le câble afin de le mettre en tension.
  • Pour finir, serrez la vis du câble

Comment effectuer le réglage du dérailleur arrière

Votre chaîne ne fait que de sauter et vos vitesses s’enclenchent mal ? Voici comment résoudre le problème.

Pour le réglage de votre dérailleur arrière, munissez vous d’une clé Allen de 5 et d’un tournevis cruciforme.

Commencer par vérifier l’alignement du dérailleur

Pour commencer, placez votre chaîne sur le petit pignon et sur le plateau du milieu.

Détachez ensuite le câble du dérailleur à l’aide d’une clé Allen de 5 ou d’une clé plate de 9.

1. Comment régler les butées de dérailleur arrière ?

Vérification de la butée basse :

La butée basse serre à ce que la chaîne ne déraille pas entre le petit pignon et le cadre.

Si votre chaîne déraille vers l’extérieur, cela veut dire que votre butée basse n’est pas assez serrée, vous devez donc la serrer.

Vérifiez que vos butées soient bien réglées en confirmant que le dérailleur se déplace du haut ver le bas sans dérailler et qu’aucun clic ou bruit ne dérange sur le petit et le grand pignon. 

  • Réglez votre butée basse, jusqu’à ce que le galet supérieur s’aligne parfaitement avec le petit pignon.
  • Pour le réglage de la butée haute, il faut tourner les manivelles et pousser le dérailleur avec la main, de sorte à ce que le galet supérieur soit aligné avec le petit pignon.

A retenir : On dévisse pour déporter la butée vers l’extérieur et on visse pour déplacer la butée vers l’intérieur.

2. Comment régler la tension du câble du dérailleur arrière ?

Commencez par serrez au maximum les vis de réglage au niveau de la manette et du dérailleur, pour ensuite les desserrer d’1/4 de tour. Assurez vous que la poignée de vitesse se situe sur la vitesse la plus haute. Ensuite, remettez le câble puis serrer la vis de maintien de câble. Pour cela, maintenez une légère tension en tirant le câble avec vos doigts.

Pour faciliter le réglage de la tension du câble, positionnez la molette de réglage à la moitié, après avoir desserrer le câble. Cela vous permettra d’ajouter ou d’enlever le la tension rapidement.

1 ère étape : placer la chaîne sur le petit pignon et le deuxième plateau

2 ème étape : pour ajuster la vis de serrage, il vous suffit de tirer le câble de dérailleur à la main, jusqu’à ce qu’il soit suffisamment tendu.

3 ème étape : Vérifiez que toutes les vitesses passent correctement.

4 ème étape : Ajuster le réglage de la tension en utilisant une molette.

Comment tester le passage des vitesses ?

Enclenchez une vitesse avec le shifter, pour ensuite desserrer une des vis du dérailleur, jusqu’à ce que la chaîne se situe sur le bon pignon. Pour une précision optimale, passez chaque vitesse une à une en privilégiant le réglage au niveau des pignons centraux.

Si vos vitesses ont du mal à monter, utilisez la molette pour ajouter de la tension en serrant la vis. Et si les vitesses ne descendent pas bien, la molette vous permettra de retirer de la tension en desserrant la vis.

Mon réglage fonctionne-t-il ?

Pour approuver un réglage, l’astuce consiste à tirer et appuyer sur le dérailleur avec votre pouce. Poussez sur le dérailleur en pédalant, pour vérifier que la chaîne ne dépasse pas le grand pignon et vient taper contre les rayons.

Comment inspecter et régler ses freins de vélo

Pour rouler en sécurité, il est indispensable de pouvoir s’arrêter à tout moment. Comme on l’a vu dans notre article au sujet de la réglementation à vélo, vous devez obligatoirement posséder 2 systèmes de freinage sur votre vélo.

Dans cet article, on se concentre sur le réglage des freins sur jante, même s’il existe de nombreux freins différents.

Pour commencer, munissez vous d'un tournevis et d'une clef Allen.

Si vous remarquez que vos freins sont peu réactifs, cela provient sûrement du serrage de ceux-ci, de l’usure des patins ou encore de l’état des câbles. Pour les vélos équipés de freins à disque, le réglage est un peu plus complexe. En fonction de votre vélo, une clef à molette peut aussi être utile. Mais retenez que ce réglage peut se faire n’importe où, même en pleine balade.

  • 1 ère étape : vérifiez les commandes de frein
    Une fois relaché, votre levier de frein doit retourner à sa position initiale. Si le levier touche la barre du guidon, les freins doivent alors être resserrés.

  • 2 ème étape : régler les freins
    La rondelle de réglage située à l’extrémité de la commande de frein permet d’effectuer un petit réglage à ce niveau. Mais pour un réglage plus important, vous devrez tendre le câble de frein au niveau de l’étrier. Pour cela, desserrez le boulon de réglage à l’aide d’une clef à laine, tirer le câble pour resserrer les freins, puis resserrez le boulon. Si vos freins ont souvent besoin d’être resserré, c’est sûrement que votre câble de frein à besoin d’être changé car il s’est étiré ou effiloché.

  • 3 ème étape : Vérifiez et régler les patins si nécessaire
    Vérifiez également que lorsque vous freinez, les deux patins bougent bien et qu’il n’y a pas qu’ un seul patin qui serre plus la jante. Pour rééquilibrer les deux patins, vous pouvez serrer et desserrer les vis de réglage se trouvant sur l’étrier. Les patins de frein ne doivent surtout pas frotter contre la jante de la roue, pour ne pas la gêner dans sa rotation. N’hésitez pas à vérifier l’état de vos freins. Pour cela, détachez les patins en tirant sur le câble de frein, pour vérifier qu’ils n’ont pas de traces d’usures ou de déchirures. Des freins trop usés risquent d’endommager l’état de la jante. Le boulon d’attache des patins de freins permet d’adapter sa position et son hauteur. Ces patins doivent arriver juste sous le rebord supérieur de la jante et toute la surface du patin doit pouvoir entrer en contact avec la jante.

Comment se former à la réparation de vélo en association ?

Les ateliers d’autoréparation sont très pratiques pour être guider et bénéficier de conseils pour réparer son vélo. Dans ce type d’atelier, vous avez tout sur place : les outils nécessaires et une personne chargée de vous renseigner et de vous guider dans votre réparation Pour entretenir ou réparer son vélo soi-même, les ateliers vélo participatifs sont très avantageux en terme de rapport qualité / prix : pièces détachées et outils mis à disposition, et aussi en termes de rapport humain : entraide et conseils.

La FUB ( Fédération Française des Usagers de la Bicyclette) propose un outil pour trouver l’atelier le plus proche de chez vous. L’expérience en atelier vous permettra de constater une certaine solidarité entre cyclistes.

Astuce de mécano : pour éviter de vous salir les mains lors de votre réparation, une technique consiste à se savonner les mains sans eaux, puis de laisser sécher avant de mettre les mains dans le cambouis. Cette couche de savon vous évitera de frotter comme une brute afin d’éliminer la graisse.

Quelle trousse à outils pour aller plus loin et devenir un vrai technicien cycle

Avant d’entamer tout travaux de réparation, faites l’inventaire des outils dont vous disposez et ceux dont vous aurez besoin pour réussir votre réparation de cycle.

Pour faire face à un soucis mécanique, mieux vaut avoir une trousse à outils. Pensez-donc à vous confectionner une trousse complète et fonctionnelle. Certaines de ses trousses s’attachent directement au cadre du vélo, grâce à une sacoche.

Pour réussir une réparation de vélo sans encombre, cela passe par l’utilisation des bons outils. Sauf en cas de dernier recours, évitez d’utiliser la clé à molette ou encore la pince multiprise, celles-ci peuvent réellement abîmer les écrous du vélo.

Pour transporter vos outils essentiels en cas de panne, on vous conseille d'installer une sacoche guidon à votre vélo. 



Les outils du mécanicien vélo :

Pour être bien équipé et prêt à surmonter les soucis de mécanique classique, on vous conseille d’investir dans des clés plates, une pince plate, des pinces coupantes, un tournevis plat et un cruciforme.

D’autres outils plus spécifiques peuvent s’avérer indispensables pour des opérations plus complexes et réservés à des experts en cycle. Comme l'extracteur de manivelle, la clé à escargots, le démonte cassette ou démonte roue libre ou encore le fouet à chaîne. 

Conclusion :

En espérant avoir pu vous apprendre les bases afin d’être capable de réparer votre vélo et faire face à un problème mécanique de manière efficace.

Vous pouvez dès à présent ranimer votre âme de bricoleur, pour l’entretien ou la réparation de votre vélo.

Si nos conseils et nos astuces ne vous permettent pas de finaliser la réparation, profitez de la solidarité entre cyclistes, dans les associations qui aident les gens à réparer leur vélo (atelier d’autoréparation).

Attention : L'entretien et le nettoyage de votre vélo est plus important en hiver. Les composants du vélo sont exposés au froid et à la neige. Pour éviter l'usure des pièces de votre vélo, on vous conseille de lire : " 3 conseils incontournables pour l'entretien hivernal de votre vélo ". 

Commentaires (0)

Nous utilisons des cookies pour faciliter votre navigation. En surfant sur ce site, vous acceptez que nous les utilisions.

Produit ajouté aux favoris !